Nos livres

 

 

 

EN CREUX

Essai – mais raté – d’une archéologie de la littérature au prisme de l’échec

De Gilles Laslande

11 x 19

64 pages

Relié, avec rabats.

6 euros.

Cet essai, abrégé déceptif d’une thèse passée complètement inaperçue, se propose de considérer avec mauvaise foi et rancœur la littérature à travers la notion d’échec. On y enseignera avec prétention et sans légitimité aucune que tout homme se construit par manque, que l’échec est le mouvement de toute écriture, que l’existentialisme, par exemple, procède d’un pénis qui frétille, que Ponge décrivait des huîtres ou des galets pour ne pas avoir à peindre les hommes, enfin, et avec toute la forfanterie et le verbiage qui caractérisent ce texte, que le silence est encore la plus belle des littératures.

Gilles Laslande, après avoir échoué dans plusieurs vies antérieures, raté sa vie professionnelle et amoureuse, embrasse ici une carrière d’écrivain qu’il espère tout aussi  désastreuse.

couwordpress

En creux

 

    LIRE UN EXTRAIT

                Pour commander nos livres (après vous, par ici, s’il vous plaît).

Publicités